Edito
A ces Messieurs Dames de la Haute... critique !

Le critique cinéma, écrivain sans lecteur ou cinéaste sans talent pour la plupart des gens de la glorieuse profession, s'est découvert une victime plus indigente : le blogueur. C'est ce que nous révèle Metronews. Les reproches lancés à la blogosphère ciné par les représentants de cette caste auto-suffisante vont de l'amateurisme (Alain Spira, Paris Match), au manque de sens journalistique (Baptiste Liger, Lire), à l'absence d'écriture (Marie Sauvion, Marie-France), à l'égocentrisme (Stéphane Boudsocq, RTL) et considèrent nos sites comme un terrain de jeux pour attachés de presse avides de victimes consentantes... J'en passe. Ironie du sort, ces gardiens du temple ont rarement du temps à perdre sur nos sites. Si quelques bons points émergent, c'est quand il s'agit d'évoquer des blogs animés par... des journalistes.

Ces messieurs et dames de la critique officielle ont la conviction d'être au sommet d'une pyramide de papier glacé, par ailleurs fragilement maintenue par le soutien indéfectible de l'Etat, prodigue en baisse de TVA et subventions généreuses. Et si leur position est si élevée, c'est évidemment parce que ces misérables blogueurs ne rêvent que d'une chose : prendre leur place.

Que craignez-vous ? Affublés des tares que vous agitez, nous ne sommes guère menaçants...

Et si, Messieurs et Mesdames de la critique sérieuse, vous preniez un peu de votre temps précieux pour jeter un oeil sur ce qui se passe sur le net ? Dans un premier temps, je vous conseille de taper le titre d'un film suivi de votre nom. L'abord narcissique est souvent le plus doux... Vous découvrirez que, bien souvent, on retrouvera sur écran le papier que vous avez pondu pour votre prestigieuse publication. Le spectateur moyen, intéressé par l'idée de se faire une toile le soir-même, fait ce geste, sachez-le, de plus en plus fréquemment.

Tiens, on parle de spectateurs ? Ces gens qui, tout comme vous, n'ont pas de temps à perdre dans la lecture kilométrique d'opinions hautement personnelles et sans grand intérêt ? Eh bien, chose impensable, ces spectateurs se font lecteurs de ces zones de non-droit cinématographique ! Loin du plaisir onaniste et déviant que vous semblez imaginer, ces sites sont lus ! Le nombre de sites de cinéma est, j'ose renverser vos hypothèses faisant du blogueur un cinéphile masturbateur, le signe d'une vitalité exceptionnelle et, je l'affirme, de l'intérêt du lecteur pour un média réactif.

Sur la toile, on trouve de tout : le pire et l'excellent. Certitude darwinienne : seuls les meilleurs survivent. C'est cela qui fait sa force. Chez le marchand de journaux du coin, on ne trouve plus grand-chose. Vérité darwinienne : une espèce qui meurt ne se rend pas compte de son destin... Peu importe d'ailleurs, je n'ai plus le temps de me rendre chez le marchand du coin...

Veuillez excuser mes généralités. Nous voilà à égalité.

Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :

Daniel Rezzo
15 Février 2014 à 11h22

Merci pour ce commentaire et longue vie à Psychovision, inspiration pour nous tous!

Sigtuna
06 Février 2014 à 09h38

Plus bas, il faut lire "plus bas" à la place de "plus haut" (saloperie d'agencement ante-chronologique).

Sigtuna
06 Février 2014 à 09h35

Les fautes de conjugaison et de typographie plus haut ont été rajouté pour donner de l'eau au moulin des critiques pro (oui je suis fair play).

Sigtuna
06 Février 2014 à 09h25

Bon reconnaissons que les critiques pro connaissent et respectent les règles de la syntaxe, ce qui est déjà un avantage énorme par rapport à la grande majorité des blogueurs. Pour le reste... Une "anecdote" qui m'a marquer pour que plus de 10 ans après je m'en souvienne, dans une critique de l'Alexandre d'oliver Stone (le bien nommé) sur le Monde ou Libé j'ai pu lire (je n'ai plus les termes exacts mais le sens y est) au sujet de Ptolémée (lieutenant d'Alexandre et futur souverain d'Egypte) "Le personnage est présenté comme un tel demeuré que l'on a du mal à croire qu'il fut le 1er à calculer la circonférence de la terre". Ah bah oui sauf qu'il s'agit de 2 homonymes qui n'ont pour autre point commun que d?être 2 grecs installés en Egypte, l'astronome ayant vécu 4 siècle après le stratège. Alors certes on ne peut pas reprocher à un journaliste un manque d?érudition, mais quand on est payé pour écrire un article la moindre des choses c'est de se documenter avant, surtout que cela prend quoi 2 minutes. Bref les critiques pro... ne sont souvent pas très pro.
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 23 Janvier 2014

AUTEUR
Daniel Rezzo
[185] articles publiés

Petite route du Nevada, inondée de soleil. Deux personnes au bord de la route. Contraste. Homme jeune, atti...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES