Sorties DVD et Blu-ray
Sword Identity

Le pitch : Chine, XVIème siècle, alors que le continent est la cible d’attaques régulières de pirates japonais, deux guerriers débarquent dans une ville côtière. Pris pour des pirates en raison de leur sabre, ils vont devoir se battre pour faire triompher la vérité et se faire accepter.

Vendu avec la tagline accrocheuse « par le scénariste de The Grandmaster », Sword identity  est le premier fait d’arme en tant que réalisateur de Haofeng Xu, écrivain et spécialiste des arts des martiaux, considéré comme un des fers de lance du renouveau de la littérature « wuxia »  au pays du soleil levant. A contre-courant de tout une école du cinéma d’arts martiaux qui privilégie la pyrotechnie et le spectaculaire, Haofeng Xu joue ici la carte de l’authenticité et du réalisme, en accord avec la nature philosophique de ses écrits. Loin de l’imagerie colorée et fantasque du cinéma d’action hongkongais façonné par la Shaw Brothers ou la nouvelle vague des années 80, le cinéma de Haofeng Xu revendique un héritage plus proche du film de sabre japonais que du film de chevalerie traditionnel. Dès les premières minutes, la filiation avec le cinéma de l’archipel est assumée au travers d’une très belle scène de duel qui privilégie la pose et l’attente à la frénésie du combat. Deux sabreurs y affrontent les élèves des quatre plus grandes écoles d’art martiaux au travers d’un très élégant travelling latéral où les assaillants ne cessent de surgir des limites du cadre.

L’heure est au classicisme esthétique absolu, dans une forme d’épure minimaliste et d’ascèse qui frise l’abstraction. Malheureusement cette volonté évidente de se démarquer de l’imagerie classique du « wu xia pian » contamine tout le film et prend le pas sur toute notion de divertissement et d'émerveillement. A mille lieux d’un The blade qui redéfinissait les contours du genre et proposait un spectacle cinématographique inédit, Sword identity ressemble à un manuel d'histoire médiévale et à un traité d'art martiaux poussiéreux qui peine à donner corps à ses personnages. Long et didactique, le film de Haofeng Xu se perd en  circonvolutions post-modernes entre tentative d’humour hasardeuse à la limite de la parodie et déconstruction savante des codes du « wu xia pian ». Un premier essai qui sonne comme un coup d’épée dans l’eau et ressemble plus à une baudruche de festival qu’à un film d’art martiaux dans la lignée des grands classique du genre, un petit peu comme The Grandmaster en somme.

Disponible en dvd et en bluray chez Elephant Films, Sword Identity est proposé dans une belle copie HD avec sa bande annonce en bonus.

Durée : 01h48

Date de sortie FR : 28-05-2014
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 07 Juillet 2014

AUTEUR
Manuel Haas
[102] articles publiés

Biberonnée au cinéma populaire, ma cinéphilie ne connaît pas de frontières et se ...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES