Dossier & ITW
Le Meilleur du Giallo

Dario Argento, Mario Bava, Lucio Fulci, Sergio Martino et Massimo Dallamano sont les papes du giallo. C'est en tout cas ce que pensent nos experts. Voici la liste des gialli qu'il faut absolument avoir vus. Attention chefs-d'oeuvre !

Merci à Hélène Cattet, Bruno Forzani, Bruno Matéï, Lionel Grenier, Stéphane Erbisti et Gilles Vannier. Retrouvez le détail de leurs choix en bas de page.

 

  1. Profondo Rosso (Les Frissons de l'Angoisse) de Dario Argento, 1975

Peut-être le plus célèbre des gialli. Le passeur n'a pas voulu passer à côté et vous livre ici une analyse complète.

  1. Sei Donne per l'Assassino (Six Femmes pour l'Assassin) de Mario Bava, 1964

Oeuvre séminale du genre dont Mario Bava établit en un seul film les codes. Un meurtre dans un maison de mode. Une enquête menant à des suspects coupables de fantasmes inavouables. Un tueur ganté de cuir. Des jeunes femmes victimes de son arme blanche. Une atmosphère saturée de couleurs chaudes pour un jeu de piste pervers. Selon Stéphane Erbisti, « LE giallo qui imposa les règles du jeu et visuellement, une oeuvre d'art. »

  1. Una Lucertola con la Pelle di Donna (Le Venin de la Peur) de Lucio Fulci, 1971

Pour Lionel Grenier, « c’est le giallo de Fulci le moins connu de sa « grande période ». Il montre pourtant à quel point il était un cinéaste talentueux, loin de son image d’ « Argento du pauvre ». L’onirisme du film (à travers les rêves de l’héroïne) lui permet toutes les audaces audiovisuelles, aidé pour cela par la musique d’Ennio Morricone et la photographie de Luigi Kuveiller. Lucio Fulci signe là un film sulfureux, inventif et captivant où ni le flower power, ni la bourgeoisie, ni la psychanalyse n’en sortent indemnes. »

  1. Cosa Avete Fatto a Solange ? (Mais qu'Avez-vous Fait à Solange ?) de Massimo Dallamano, 1972

« Une oeuvre forte et viscérale, vénéneuse même, et qui, s'il se montre moins violent au niveau des meurtres que la plupart de ses confrères, se révèle doté d'un scénario passionnant et d'une mise en scène sans faille aucune. » selon Stéphane Erbisti. « Il aborde de plus certains thèmes tabous pour l'époque qui en font un film précieux. »

  1. Tenebre (Ténèbres) de Dario Argento, 1982

Tenebre marque le retour d'Argento au giallo. Tronqué et censuré, le film ne rencontra que mauvaises critiques et incompréhension. Remonté par le maître, il est depuis 30 ans réhabilité et vénéré par les fans d'Argento et bien au-delà. Jamais peut-être le triangle peur – mort – sexe n'aura aussi bien été porté à l'écran.

  1. Non si Sevizia un Paperino (La Longue Nuit de l'Exorcisme) de Lucio Fulci, 1972

« Du reste, je penserai longtemps à cette scène sublime, où après avoir été lynchée, la bohémienne rampe péniblement jusqu'aux abords d'une autoroute est totalement ignorée par les automobilistes, avant de crever la bouche ouverte. » Pour Gilles Vannier, cet opus Fulcien est « des plus fascinants à tous égards. »

  1. La Sindrome di Stendhal (Le Syndrome de Stendhal) de Dario Argento, 1996

Lionel Grenier l'avoue : Le Syndrome de Stendhal exerce une réelle fascination sur lui. « Certes, la structure du film paraît bancale, le jeu des seconds rôles est approximatif, certains effets spéciaux sont malheureux et Asia Argento est bien trop jeune pour le rôle… Mais elle crève l’écran dans la peau d’Anna, cette femme flic violée et persécutée. Car Le Syndrome de Stendhal est un film bouleversant et brutal sur le viol même s’il n’a pas été vendu ainsi. En fait, Dario Argento ne cesse d’y filmer des pénétrations : les agressions sexuelles bien entendu mais aussi le cachet bleu dans le corps d’Anna, l’héroïne qui entre dans les tableaux ou encore le graffiti qui prend vie représentant un monstre en érection. Le personnage d’Asia Argento va jusqu’à faire subir un viol fictif sur son pauvre petit ami. Parmi les autres moments forts, il y a cette scène où Anna se recouvre entièrement le corps de peinture ou encore ce plan final où la folie a raison d’elle… C’est aussi le film où le cinéaste retrouve Ennio Morricone qui signe ici une partition envoûtante. »

  1. Lo Strano Vizio della Signora Wardh (L'Etrange Vice de Madame Wardh) de Sergio Martino, 1971

Premier giallo de Sergio Martino, Lo Strano... a entre autres qualités de réunir un des couples les plus emblématiques du genre : Edwige Fenech et George Hilton. La belle souffre d'insatisfaction sexuelle et encombre ses nuits de torrides souvenirs de ses nuits avec le beau mais pervers Ivan Rassimov. Elle doit également endurer les assauts d'un étrange tueur masqué... Classique et étrange !

  1. L'Uccello dalle Piume di Cristallo (L'Oiseau au Plumage de Cristal) de Dario Argento, 1970

Il y a chez Argento, selon Gilles Vannier, « un savoir-faire évident et incontestable, d'autant plus surprenant qu'il n'a que 29 ans au début du tournage. Il a une manière très personnelle d'exploiter l'espace, et l'architecture des décors. Et aussi de les mettre en valeur, notamment par des contrastes entre le noir et le blanc. » Première réalisation d'Argento, L'Uccello... fait exploser le giallo et investit des champs de plus en plus sombres.

  1. Tutti i Colori del Buio (Toutes les couleurs du Vice) de Sergio Martino, 1972

Stéphane Erbisti adore ! « Un giallo un peu à part puisqu'il utilise quelques codes du genre mais en les plaçant dans un environnement sataniste et inquiétant. Exit donc l'assassin ganté et tout en noir ici. Mais en échange, on trouve la sublime Edwige Fenech qui prouve ici qu'elle a un vrai talent pour exprimer la peur à l'écran. Original, superbe ambiance. »

Le dossier Giallo, c'est par ici

 

Les choix de nos experts. Hélène Cattet et Bruno Forzani : Profondo Rosso, Una Lucertola con la Pelle di Donna, Lo Strano Vizio della Signora Wardh. Bruno Matéï : Profondo Rosso, Sei Donne per l'Assassino, Tenebre. Lionel Grenier : Una Lucertola con la Pelle di Donna, La Sindrome di Stendhal, Sei Donne per l'Assassino. Stéphane Erbisti : Sei Donne per l'Assassino, Cosa Avete Fatto a Solange ?, Tutti i Colori del Buio. Gilles Vannier (retrouvez une liste exhaustive de gialli sur psychovision!) : L'Uccello dalle Piume di Cristallo, Non si Sevizia un Paperino, Cosa Avete Fatto a Solange ?
Réalisateur : (Indisponible)

Acteurs : (Indisponible)

Durée : (durée indisponible)

Date de sortie FR : (date indisponible)
Date de sortie BE : (date indisponible)
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 22 Novembre 2013

AUTEUR
Daniel Rezzo
[185] articles publiés

Petite route du Nevada, inondée de soleil. Deux personnes au bord de la route. Contraste. Homme jeune, atti...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES