Critique de film
Mud

 

Jeff Nichols avait été la révélation cannoise de l'année dernière. Il avait d'ailleurs remporté le Grand Prix de la Semaine Internationale de la Critique grâce à son apocalyptique Take Shelter. C'est donc cette fois-ci par la grande porte de la compétition officielle qu'il revient alors qu'il ne réalise seulement avec Mud que son troisième long métrage (Shotgun Stories en 2007 - Take Shelter 2011).

Mud a enthousiasmé la salle du Grand Palais ce matin, on peut cependant suspecter l'audience d'avoir eu envie d'être bouleversée tant elle attendait ce film avec impatience. Jeff Nichols suit les traces de Mark Twain dans ce film d'aventures où Ellis (Tye Sheridan) et Neckbone découvrent un homme réfugié sur une île du Mississipi. Mud (Matthew McConaughey) est un fugitif qui a tué un homme pour défendre celle qu'il aime, Juniper (Reese Witherspoon). C'est un vrai film d'aventures qu'a réalisé Nichols, un film pétillant de vie et de dépassement de soi à mi-chemin entre Le Retourd'Andrei Zviaguintsev (notamment pour la thématique du triangle entre deux enfants et un homme mais aussi pour la géographie particulière de l'île abandonnée ou encore pour le mystère qui entoure le passé de l'homme) et Un monde parfait de Clint Eastwood qui illustrait avec magie et émotion la relation entre un enfant et un fugitif.

Si Mud est écrit de main de maître et réussit à maintenir constamment l'attention, il ne parvient toutefois pas à s'élever à la hauteur des deux films dont il semble être la fusion. Il a beaucoup moins de pouvoir d'évocation que Le Retour, il délivre aussi beaucoup moins de surprise et enfin il peine à émouvoir autant que le film d'Eastwood. Il n'en demeure pas moins le film le plus touchant de cette 65e édition. Il le doit à son jeune et merveilleux acteur Tye Sheridan, véritable héros de 14 ans avec le coeur au bord des lèvres, personnage grandiose de générosité et acteur fabuleux. Il faut voir avec quelle énergie et spontanéité il rentre dans le tas, assène des coups de poing, avance sans jamais se poser de questions. Son personnage est écrit avec génie. On a tous envie d'avoir été ce gamin un jour, d'avoir pu quitter les bancs stériles de l'école, ceux qui formatent, pour s'aventurer avec lui sur les chemins boueux de Mississipi. En fait le spectateur est un peu dans la position de son ami Neckbone, on l'admire.

Jeff Nichols a écrit un scénario plein de bonheur, un scénario qu'on a envie d'aimer et qu'il est facile d'aimer tant les bonnes actions sont récompensées. Ces enfants se lient à Mud parce qu'il incarne pour eux le père idéal, un aventurier qui porte un flingue et vit dans un bateau échoué au beau milieu des branches d'un arbre. Il est le copain d'escapade. Il est celui qui se met à leur niveau, qui leur confie des missions et leur fait confiance. Il leur permet d'échapper au quotidien et éclaire leur nouvelle réalité d'une dose d'inédit.

 

La réalisation est évidemment maîtrisée, moins spectaculaire que dans Take Shelter mais aussi attentive à la nature et à son influence sur les hommes et surtout sur les enfants, soucieux d'être liés à cette rivière qui les anime et les définit partie d'un tout. L'amour est le moteur de toute action. Tye qui tombe amoureux d'une fille plus âgée que lui, Mud qui attend Juniper pour se faire la malle, les parents de Tye qui se déchirent. C'est l'amour qui donne à ces gamins l'énergie suffisante pour agir sans calcul, pour aimer cet homme égoïste qui prend plus qu'il ne donne.

Film d'aventure qui s'inscrit dans la lignée de Spielberg, des grands films d'aventure où les adolescents sont des héros fragiles mais courageux, Mud n'invente rien mais réalise ce qu'il a à faire avec un enthousiasme et une narration qui ne s'épuise pas une seule seconde. Un des films les plus lumineux et généreux de cette 65e édition.

 

Durée : 2h10

Date de sortie FR : 01-05-2013
Date de sortie BE : 26-06-2013
PAR LE MÊME RÉALISATEUR
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
Critique mise en ligne le 21 Avril 2013

AUTEUR
Cyrille Falisse
[831] articles publiés

Créateur et rédacteur en chef du site, j'ai toujours eu deux maîtresses : l'écr...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES