Critique de film
Barbara

De Barbara, on connait ses chansons, bien sûr, ses textes, sa voix, son phrasé, son rythme. L’émotion pure qu’elle dégage. Complexe, forte et brisée à la fois. Magique. Insaisissable. En fait, quand on entend Barbara pour la première fois, c’est un peu comme si on entendait pour la première fois. Un enchantement, un envoûtement. Barbara, le film, prend la forme d’un faux « biopic », mais tente avec intelligence de restituer l’essence de la chanteuse, de la femme. Y parvient-il ? Peu importe. Mathieu Amalric croise les regards (le sien, celui du réalisateur et de son actrice recréant un personnage) et ressuscite SA Barbara de façon troublante, souvent captivante.

Par le dispositif du film dans le film (on assiste à la création d’un film sur Barbara), le réalisateur de Tournée (2010) brouille les frontières entre documentaire et fiction, entre Barbara (la vraie) et l’évocation qu’en fait Jeanne Balibar qui, tout au long du film, cherche aussi SA Barbara. Jusqu’au vertige. Amalric superpose les régimes d’images (passé et présent, réel et recréation) et esquisse la figure de Barbara à travers celle de Brigitte (et donc de Jeanne Balibar) qui doit l’incarner. Un poème à la structure éclatée qui « saisit » peut-être plus que n’importe quel biopic une image (les images) de la chanteuse disparue voilà 20 ans. Pouvait-on lui rendre plus bel hommage ? Quel plus bel hommage aussi au cinéma et au travail d’acteur ?

On pourra cependant regretter que le film s’éloigne parfois de ce fil sensoriel (retrouver les sensations et le mystère de l’interprète de « L’Aigle noir ») pour délivrer au compte-gouttes et de façon parfois un peu artificielle des bribes biographiques qui paraissent finalement beaucoup plus anecdotiques. Le personnage du réalisateur, interprété par Mathieu Amalric, au regard mi-pervers, mi-enfantin, mi-amoureux, est quant à lui un peu trop appuyé pour convaincre vraiment.

N.B.: DANS LES JOURS À VENIR, BARBARA SERA AU PROGRAMME DU PROCHAIN NUMERO DU PODCAST AUDIO DU PASSEUR CRITIQUE.

Durée : 01h37

Date de sortie FR : 06-09-2017
Date de sortie BE : 06-09-2017
PAR LE MÊME RÉALISATEUR
PARTAGEZ CET ARTICLE
LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE
Nom : (Obligatoire)
Mail : (Obligatoire)
Site web :
LIKEZ LE PASSEUR !
Critique mise en ligne le 12 Septembre 2017

AUTEUR
Guillaume Saki
[24] articles publiés

« Le cinéma, qui est une interprétation idéalisée de la vie, est lui-même sujet ...
[en savoir plus]

NOS DERNIERS ARTICLES